mercredi 12 juillet 2017

TOUSSINT-DUCASSES -2. Part 1 - Paris, Plailly-Mortefontaine, Tournai, Saint Amand-les-Eaux, Waziers, Douai, Lécluse, Amiens, Saisseval et Paris.

-Toutes les photos sont d'Icelle,
Carole Carcillo Déquesnes -


TOUSSINT-DUCASSES-2.
[Toudi su l'coéchie/Toujours sur la route]
À Pierre Garnier




PROLOGUE

Por konminché, ch'vindrédi, in aù, Icell.e pi mi din not' carette, 
armonté vers ch'Nord
Pour commencer, le vendredi, on a, Icelle et moi dans notre vouture, 
remonté vers le Nord
Edpa' cheule G.P.M edzeur chés coéchies à ale ed Clamart 
dusqu'à Mortefontaine,
à travers la Grande Picardie Mentale sur ses chaussées de Clamart 
jusqu'à Mortefontaine,
In thiot molét avint, no's sonmes paché edpa' l'villache 
ed Plally edvin cheule thiote reue...
un petit peu avant, nous somme passé de par le village 
Plailly devant la petite rue...
...Du Puits au Loup, assurémint por mizote din l'Oise. 
Ch'ét bin, laù, 
...du Puits au Loup, assurément pour moi dans l'Oise. 
C'est bien, là...

...L'konminch'mint dech sud del G.P.M...
...Le commencement du sud de la Grande Picardie mentale.

Au théâtre de la RUE DU PUITS DU LOUP

 Acte 1. 

C’est par un vendredi jour de soupe aux clous                                                                                   Qu’éclot le  chant  d’une source en faïence 
La Morte Fontaine est ange dans le bleu du ciel
Elle tient dans sa main droite le livre des conséquences -                                                                Le sursis sous la plume édentée du disque jockey inspiré                                                                   Qui ne sait que trop la frayeur et l’essoufflement 
De la gamine en robe rouge et de son frère                                                                                           Cinéphile -Timburtonnien – Lui serrant fort la main, il l’entraîne 
À traverser en courant la rue du Puits du Loup 
Pour rentrer en La Musicale qui les accueille en chantant  
A to Z au Blues , histoire d'apaiser leurs âmes tourmentées - 
Il y a aussi ce Dragon en résisdanse guettant le                                                                                       Requiem du mondain des névroses qui portent atteinte à pudeur                                                       De la vertu électrique de l’invisible chaste fée Ficelle – 
C’est par un vendredi qui n’est plus aujourd’
Hui, mais un autre jour peut-être encore au cœur                                                                                 Encombré de nos souvenirs de jouets en sucre de coffre

Acte 2
Puis, là, on recommence enfin au début quand la bouche 
D’ une porte avide cherche le bon sens en courbe 
Droite alors que je me dédouble dans mon ombre psychique 
Projetée contre la vitre de l’écran de mon rétroviseur 
Mais soudain les trois coups retentissent annonçant qu’il est 
Venu le temps d’accueillir l'effaceur des glaces épicées 
De sucs gastriques qui viennent des entrailles d’animaux sacrés 
Qu'un turbulent peintre italien essaye d’apprivoiser en vain
En vers arithmonymes de 10.


...le commencemment du sud de La Grande Picardie mentale.
À Mortefontaine, in aù foét énne pose 
por arwettié énne moézon qu'in s'edvio
À Mortefontaine, on a fait une pause pour regarder une maison qu'on se disait
Qu'in alo' pététe l'acaté,  moé finaùl'mint nin ! 
À cose qué ch'ét pon chaù qu'in edzire démuché
qu'on allait peut-être l'acheter, mais finalement non ! 
Parce que c'est pas ça qu'on désire trouver
Portaint in vaù, in doét  y arteurné à Mortefontaine 
à cose qué Philippe de Nerval 
pourtant on vas, on doit y retourner à Mortefontaine 
à cause que Philippe de Nerval
E-pi surtoute Marcel Proust, i' allo'te souvint, 
laù, din in câtieu in vacainches...
puis surtout Marcel Proust, ils allaient souvent, 
là, din un château en vacances...
...Chaù, in l'conprind sins proùblème, tel'mint chés bio, 
amiteus pi caùlme Mortefontaine.
...Cela, on le comprend sans difficulté, tellemint c'est beau, amical et calme Mortefontaine
Pi vraimint pon lon ed Pari. 
À l'suit', in aù arpris l'coéchie por no's rinde à mon chés Belches,
puis vraiment pas loin de Paris. 
Par la suite, on a repris la route pour nous rendre en Belgique
Por Tourné exact'mint, é-pi din cheule caleur ! 
Pi qué caleur, rénondhious ed mahouse !
pour Tournai exactement, puis dans la chaleur !
 Et quel chaleur ! Mon de Dieu !
Moé i' fallo, edvain l'soér, déssaqué dech manikraque 
à photocopiaches to'tes chés feules 
mais il fallait, avant le soir, tirer de la machinerie 
à photocopier toutes les feuilles
dech liméroù 10 ed Ffwl Lleuw é-pi chaù s'pache toudi à Tourné
 din énne Grainde boutike
du numéro 10 de Ffwl Lleuw puis cela se passe toujours à Tournai 
dans une Grande boutique
Pi fabrike, reue ed chés émioliétes, 
à cose qué ch'ét moins quére qu'in Frainche é-pi 
et fabrique, rue des mouettes, 
car c'est moins cher qu'en France puis
Ch'ét in Wallonie-picarde adon coére in G.P.M, 
por mi ch'ét bin ainsin, ch'ét sinbolique !
C'est en Wallonie-picarde donc encore en G.P.M, 
pour moi c'est bien de la sorte, c'est symbolique !
À cheule suite, in ét ardévallé à not' créchage tros étoéles 
à Sint Amand-edzeur-ios,
À la suite, on est redescendu à notre hôtel trois étoiles 
à Saint Amand-les-eaux,
ch'ét in Frainche moé toudi étou in G.P.M ! 
In éto' à l'fos to't flake, s'cran, bin fin mat' quoé !
c'est en France mais toujours encore en G.P.M ! 
On était à la fois tout mou, à bout, bien épuisé quoi !

- La Tour Abbatiale en Saint Amand-les-Eaux
où repose l'âme de Sainte Eulalie -
- Ffwl Lleuw n°10 -
À not' créchage, no's no's sonme vrémint bin arposés
é-pi ch'étot l'joer' d'm annivérsére...
À notre couchage, nous nous sommes vraiment bien reposé 
puis c'était le jour de mon anniversaire...
Adon in s'aù armi in kémin por no's rindre à Dwai 
à cose qué l'p'us viu ed mé tros fius...
Alors on s'est remis en chemin pour nous rendre à Douai 
car le plus âgé de mes trois fils...
I' no's avo' acq s'belté ed Valéne, s'feume, 
qu'ale savo edpi seul'mint énne thiote pété ed joers...
Il nous avait avec la jolie Valéne, sa femme, 
qu'elle savait depuis peu, une petite poignée de jours...
Qu'ale avo' à forche d'in bio ouvrache mis din s'poke ch'diploùme 
por povoér ouvré...
Qu'elle avait à force d'un bel ouvrache mis dans sa poche le diplôme 
pour pouvoir travaillé...
À éduké chés thiots nazus ; Valéne pi Simon, ed nazus, 
i's z'in-n'aù edjà deux à eusses...
À éduqué les petits enfants ; Valéne et Simon, des enfants,
 ils en ont déjà deux à eux...
Ch'ét mé thiotes-fihles, Zoé pi Leelou, 
qu'ales sont étou adorapes qué m'biéle-fihle...
C'est mes petites-filles, Zoé et Leelou, 
qui sont aussi adorables que ma belle-fihle...
Tertous' insanne, in aù foét l'fiéte, 
chaimpagne por ch'diploùme ed Valéne,...
Tous ensemble, on a fait la fête,
champagne pour le diplôme de Valéne,...
Gatio' au chitrons por mé soichante pi in ains, 
acq edzeur chés bougies qué j'aù so'flé...
Gâteau au citron pour mes soixante et un ans, 
avec dessous les que j'ai soufflé...
Aveuck Zoé pi Leelou, à côté ed mi, 
ales so'flo'te in moéme tinp qué mi.
Avec Zoé et Leelou, à mes côtés, 
elles soufflaient en même temps que moi.
À cheule suit', j'aù to't douch'mint co.vert chés kado 
qué tertous' i's m'ont o.fért...
À la suite, j'ai tout doucement ouvert les cadeaux 
que tous ils m'ont offert...
In bio porte-feules por ringé mé paplars 
pi in thiot porte-mo.né por chés doupes...
Un beau porte-feuilles pour ranger mes papiers 
et un petit porte-monnaie pour les pièces...
Coére i' y avo énne invelope to'te bleuze, j'l'aù o.vert', 
eddin i' y avo deux tikés ed plaches...
Encore il y avait une enveloppe toute bleu, je l'ai ouverte,
 dedans il y avait deux tickets de places...
Por mi d'alé vir' pi acouté, chl'anné proùchaine d'alant, 
à mon chés Inglés, à Brighton...
Pour moi aller voir et écouté, l'année prochaine qui vient, 
en Angleterre, à Brighton...
Acq m'Icelle, in Brighton, cheule vi.le ed chés mods, ch'canteus 
qu'in s'pote l' "modfather"...
Avec mon Icelle, en Brighton, la ville des mods, 
le chanteur que l'on surnomme le "modfather"...
In Inglé, modfather, ch'ét por dir' l'père ed chés mods 
moé chi t'é n'soét nin quéche chés mods...
En anglais, modfather, c'est pour dire le père des mods 
mais si tu ne sais pas quoi c'est les mods...
Takavir', arwet'tié ch'film Quadrophénia 
qu'l'in doét à Pete Townshend ed chés Who...
Tu n'a qu'à voir, visionné le film Quadrophénia 
que l'on doit à Pete Towshend des Who...
Chti'lal, ch'ét l'modgraindfather é-pi li conme Paul Weller, 
ch'ét sin nom à ch' "modfather"...
Celui là, c'est le grand-père des mods puis lui comme Paul Weller, 
c'est son nom au modfather...
Pete Townshend pi Paul Weller 
j'aù brainmint kére leu' muzike ed mods à eusses deusses...
Pete Townshend et Paul Weller
 j'aime énormément leur musique de mods à eux deux...
Adonc alé invir' Paul Weller, à Brighton, din cheule vile ed chés mods ! 
Qu'ale istoére...
Alors aller voir Paul Weller, à Brighton, dans la ville des mods ! 
Qu'elle histoire...
J'aù pu qu'a m'acater in scooter ! Moé pététe qué l' p'us incruyape, 
ch'ét l'soér moémé !
J'ai plus qu'a m'acheter un scooter ! Mais peut-être que le plus incroyable, 
c'est le soir même !
À l'ducasse ed Gayant à Dwai,
 j'su arkéu edzeur in viu mod ed dix-neu'-chinquante-quate...
À l'ducasse de Gayant à Douai,
 je suis retombé dessus un vieux mod de dix-neuf-cinquante-quatre...
François, ej' n' conosso' pon chl'onme laù. 
Asteure, j' l' conno... Vlaù, l'foto !... TAKAVIR !
François, je ne connaissais pas cet homme là. 
Maintenant, je le connais... Voilà, la photo ! TU N'AS QU'À VOIR !
Moé ch'ét nin toute ! J'aù vu d'ôtes coses inproùbapes, 
ch'soér laù edzeur l'ducasse ed Gayant...
Mais che n'est pas tout ! J'ai vu d'autres choses improbables, 
ce soir là sur la ducasse de Gayant...
À suivre...
- Modgraindfather et modfather en Grande Picardie Mentale,
Tee-shirt blanc et quadrophéniain, François, certainement le plus vieux mod de Douai
et les environs. Tee-shirt noir et lunettes Steve McQueen & modern-class, Ch-Edziré de Douai.












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire